SYS-CON MEDIA Authors: Yeshim Deniz, Zakia Bouachraoui, Liz McMillan, Janakiram MSV, Carmen Gonzalez

Blog Feed Post

Attention, danger ! Configuration applications SaaS : retomber dans mauvaises habitudes ERP

 

DPC SaaS letters S 74173596Les solutions SaaS, Software as a Service, existent depuis le début des années 2000, merci Salesforce. Les lecteurs de ce blog savent depuis longtemps tout le bien que je pense des véritables solutions SaaS, l’innovation majeure dans le monde des usages, après la catastrophe des ERP intégrés.

Alerte météo : de gros « nuages » noirs commencent à envahir le beau ciel bleu SaaS initial ;  ils ont pour nom « surconfiguration » et sont porteurs de risques majeurs de tempête. Les entreprises doivent réagir rapidement pour éviter qu’ils ne pénètrent chez elles.

  

Les avantages « potentiels » des applications SaaS

Un petit rappel sur les avantages des applications  SaaS : les personnes qui maîtrisent bien le sujet peuvent passer directement au paragraphe suivant.

Un logiciel SaaS :

AdS DPC Competitive Advantage S 55672378

  • Est uniquement disponible dans des infrastructures de Cloud Public ; tout éditeur qui vous propose une possible installation dans votre centre de calcul privé est un imposteur.
  • Est multitenant : une seule instance du logiciel pour tous les clients.
  • Les clients n’ont pas accès au code source : ceci leur interdit toute possibilité de paramétrer leur application, comme cela était possible avec les ERP.
  • Une seule version est opérationnelle à un instant donné, la même pour tous les clients.
  • Lorsque l’éditeur propose une nouvelle version, tous les clients basculent automatiquement sur cette version, sans aucun coût additionnel.

 Les entreprises clientes ont souvent besoin de configurer une solution SaaS pour tenir compte de leurs spécificités. Il faut savoir rester raisonnable dans cette démarche de configuration, et refuser la « surconfiguration ».

  

Configurer : oui, mais raisonnablement

L’industrie automobile a souvent montré le chemin pour les évolutions que vit l’industrie du numérique, avec un décalage d’un siècle.

Tout au début de l’industrie automobile, les Ford T étaient noires et les 2 CV Citroën grises.

Ford T - Citroën 2CV

Aujourd’hui, l’acheteur d’une voiture peut la « configurer » selon ses attentes, et son budget ; il existe des myriades d’options de motorisation, de couleurs et d’équipements internes.

Pour un même modèle, l’écart de prix entre une version de base et une version haut de gamme peut varier de 1 à 2.

Prix voitures BMW - Peugeot

Configurer sa voiture ne lui enlève pas sa qualité «industrielle » ; avec ou sans options, une voiture garde la même fiabilité, les mêmes garanties.

Les logiciels SaaS ont dépassé l’époque Ford T ; ils permettent, eux aussi, une raisonnable configuration de la solution par chaque entreprise cliente.

Cela peut aller du plus simple, ajouter le logo de l’entreprise, à des fonctions plus complexes comme adapter un écran en ne visualisant pas des données jugées non pertinentes.

AdS DPC Cost - Value S 87152301Configurer une solution SaaS ajoute des coûts et des délais ; cela ajoute aussi, on l’espère, de la valeur pour les clients internes de l’entreprise qui disposent d’un outil mieux adapté à leurs attentes.
Les métiers pour qui l’application SaaS est déployée et la DSI doivent, ensemble, trouver un équilibre raisonnable entre valeur ajoutée et coûts.

La règle pragmatique qui s’est établie dans l’industrie automobile peut servir de référence, en gardant ce multiplicateur maximal de 2.

Je vous propose une nouvelle règle de base à faire respecter dans votre entreprise pour toute configuration d’une solution SaaS :

Budget configuration

Prenons un exemple simple :

  • La solution SaaS coûte 140 €/ mois/personne, ou 1 400 €/an/personne.
  • Pendant la première année, il est prévu d’équiper 120 collaborateurs.
  • Le coût de la solution SaaS est de : 142 800 €.

 Le budget alloué à la configuration sera plafonné à 150 000 €.

Les métiers sauront ainsi, dès le premier jour, qu’il y a une limite fixée aux demandes de configuration ; ce seront eux qui décideront quelles sont les priorités qui tiennent dans ce budget.

Cette limite budgétaire a un deuxième avantage : elle réduit le temps passé à configurer la solution SaaS, qui sera plus rapidement opérationnelle.

  

Surconfiguration : le grand danger

Cette démarche simple et pragmatique, cette règle qui fixe une limite aux modifications que l’on apporte à une solution SaaS a, pour certains, un gros inconvénient : le montant alloué ne permet pas de se lancer dans de grands projets !

 Les premiers qui trouvent que ce n’est vraiment pas une bonne idée, vous l’avez deviné, ce sont les ESN (Entreprises de Services du Numérique) dont le métier principal est « d’aider » les entreprises à mettre en œuvre des logiciels.

AdS DPC Customisation  parametrisation S 166894830Elles ont perdu, elles perdent, elles perdront de plus en plus leur grande vache à lait de ces 25 dernières années, la paramétrisation des ERP intégrés.

Comment retrouver les milliers de jours-personnes que l’on vendait sur des projets multiannuels ? Comment continuer à profiter d’une rente de situation avec ces ERP dont la paramétrisation n’était jamais terminée ? Quand on arrivait, après beaucoup d’efforts, à une situation presque acceptable… le « sauveur » arrivait sous la forme d’une nouvelle version de l’ERP. Et hop, on repartait pour un tour parce qu’il fallait tout reparamétrer !

ERP voiture en panneC’est une vérité qui n’est pas toujours bonne à dire : les grandes ESN vivent bien du fait que… l’informatique ne fonctionne pas bien !

Tant que l’on était dans ce monde ERP artisanal, bricolé, fragile, les mécaniciens étaient indispensables, et les ESN jouaient très bien ce rôle.

Avec les solutions SaaS, on rentre de plain-pied dans le monde des logiciels industriels, fiables et robustes. Si tout fonctionne, si les mises à jour de versions sont prises en charge par les éditeurs, la demande de « mécaniciens numériques » décroît fortement.

Lorsque les entreprises savent utiliser les solutions SaaS telles qu’elles sont, en demandant des configurations raisonnables, les coûts de déploiement et de maintenance des solutions restent faibles, au grand désespoir des ESN.

Pour ralentir au maximum la baisse de leurs activités, les ESN vont essayer de convaincre les métiers et les DSI qu’il faut répondre à toutes les demandes de configuration, même les plus futiles. Le discours des ESN est parfois amplifié par les équipes internes de la DSI qui adorent les grands projets qui, pensent-elles, augmentent l’importance de leurs rôles.

Le risque est triple :

  • Accroissement déraisonnable des coûts de mise en œuvre et de maintenance.
  • La mise à disposition de l'application prend beaucoup de temps.
  • Augmentation de la fragilité et perte de fiabilité de l’application.

En résumé : la surconfiguration est le plus grand danger qui menace la réussite d’un projet SaaS.

 

Alternative raisonnable : composants de la place de marché

Porte Pirogue toit voitureUne fois encore, l’industrie automobile sert de guide pour l’industrialisation du secteur numérique. Un écosystème de fournisseurs de composants c’est développé dans le secteur automobile. Sièges enfants, crochets remorques, porte-skis…des centaines d’objets sont disponibles pour répondre à toutes les attentes spécifiques de certains clients. Lors d’une mission récente à Tahiti, j’ai vu sur le toit des voitures un accessoire… local : un porte-pirogue !


Basecamp Market placeLa même démarche existe dans le monde des logiciels industriels SaaS. Pour un grand nombre de solutions, il existe des places de marché de composants complémentaires. Au lieu de modifier, de configurer la solution, on achète des briques prêtes à l’emploi. Il n’y a pas que les solutions SaaS très connues, telles que Salesforce ou GSuite, pour lesquelles des places de marché existent. L’exemple présenté ici est celui de Basecamp, un logiciel de gestion de projets légers ; plus de 20 composants y sont listés.

Les solutions SaaS peuvent être d’excellentes réponses aux attentes des entreprises si l’on respecte quelques règles simples :

  • AdS DPC Best Solution S 137946282Associer les métiers au choix de la solution en leur présentant un petit nombre de produits présélectionnés par la DSI sur des critères techniques, tels que la vérification qu’ils sont bien multitenants.
  • Autoriser un niveau de configuration raisonnable, dont le budget ne dépasse pas le coût de la solution sur une année.
  • Rechercher des composants complémentaires sur la place de marché, quand elle existe.

 

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.

Latest Stories
The standardization of container runtimes and images has sparked the creation of an almost overwhelming number of new open source projects that build on and otherwise work with these specifications. Of course, there's Kubernetes, which orchestrates and manages collections of containers. It was one of the first and best-known examples of projects that make containers truly useful for production use. However, more recently, the container ecosystem has truly exploded. A service mesh like Istio a...
Technology has changed tremendously in the last 20 years. From onion architectures to APIs to microservices to cloud and containers, the technology artifacts shipped by teams has changed. And that's not all - roles have changed too. Functional silos have been replaced by cross-functional teams, the skill sets people need to have has been redefined and the tools and approaches for how software is developed and delivered has transformed. When we move from highly defined rigid roles and systems to ...
After years of investments and acquisitions, CloudBlue was created with the goal of building the world's only hyperscale digital platform with an increasingly infinite ecosystem and proven go-to-market services. The result? An unmatched platform that helps customers streamline cloud operations, save time and money, and revolutionize their businesses overnight. Today, the platform operates in more than 45 countries and powers more than 200 of the world's largest cloud marketplaces, managing mo...
BMC has unmatched experience in IT management, supporting 92 of the Forbes Global 100, and earning recognition as an ITSM Gartner Magic Quadrant Leader for five years running. Our solutions offer speed, agility, and efficiency to tackle business challenges in the areas of service management, automation, operations, and the mainframe.
Docker and Kubernetes are key elements of modern cloud native deployment automations. After building your microservices, common practice is to create docker images and create YAML files to automate the deployment with Docker and Kubernetes. Writing these YAMLs, Dockerfile descriptors are really painful and error prone.Ballerina is a new cloud-native programing language which understands the architecture around it - the compiler is environment aware of microservices directly deployable into infra...
The widespread success of cloud computing is driving the DevOps revolution in enterprise IT. Now as never before, development teams must communicate and collaborate in a dynamic, 24/7/365 environment. There is no time to wait for long development cycles that produce software that is obsolete at launch. DevOps may be disruptive, but it is essential. DevOpsSUMMIT at CloudEXPO expands the DevOps community, enable a wide sharing of knowledge, and educate delegates and technology providers alike.
The graph represents a network of 1,329 Twitter users whose recent tweets contained "#DevOps", or who were replied to or mentioned in those tweets, taken from a data set limited to a maximum of 18,000 tweets. The network was obtained from Twitter on Thursday, 10 January 2019 at 23:50 UTC. The tweets in the network were tweeted over the 7-hour, 6-minute period from Thursday, 10 January 2019 at 16:29 UTC to Thursday, 10 January 2019 at 23:36 UTC. Additional tweets that were mentioned in this...
At CloudEXPO Silicon Valley, June 24-26, 2019, Digital Transformation (DX) is a major focus with expanded DevOpsSUMMIT and FinTechEXPO programs within the DXWorldEXPO agenda. Successful transformation requires a laser focus on being data-driven and on using all the tools available that enable transformation if they plan to survive over the long term. A total of 88% of Fortune 500 companies from a generation ago are now out of business. Only 12% still survive. Similar percentages are found throug...
The platform combines the strengths of Singtel's extensive, intelligent network capabilities with Microsoft's cloud expertise to create a unique solution that sets new standards for IoT applications," said Mr Diomedes Kastanis, Head of IoT at Singtel. "Our solution provides speed, transparency and flexibility, paving the way for a more pervasive use of IoT to accelerate enterprises' digitalisation efforts. AI-powered intelligent connectivity over Microsoft Azure will be the fastest connected pat...
Apptio fuels digital business transformation. Technology leaders use Apptio's machine learning to analyze and plan their technology spend so they can invest in products that increase the speed of business and deliver innovation. With Apptio, they translate raw costs, utilization, and billing data into business-centric views that help their organization optimize spending, plan strategically, and drive digital strategy that funds growth of the business. Technology leaders can gather instant recomm...
At CloudEXPO Silicon Valley, June 24-26, 2019, Digital Transformation (DX) is a major focus with expanded DevOpsSUMMIT and FinTechEXPO programs within the DXWorldEXPO agenda. Successful transformation requires a laser focus on being data-driven and on using all the tools available that enable transformation if they plan to survive over the long term. A total of 88% of Fortune 500 companies from a generation ago are now out of business. Only 12% still survive. Similar percentages are found throug...
As you know, enterprise IT conversation over the past year have often centered upon the open-source Kubernetes container orchestration system. In fact, Kubernetes has emerged as the key technology -- and even primary platform -- of cloud migrations for a wide variety of organizations. Kubernetes is critical to forward-looking enterprises that continue to push their IT infrastructures toward maximum functionality, scalability, and flexibility. As they do so, IT professionals are also embr...
In today's always-on world, customer expectations have changed. Competitive differentiation is delivered through rapid software innovations, the ability to respond to issues quickly and by releasing high-quality code with minimal interruptions. DevOps isn't some far off goal; it's methodologies and practices are a response to this demand. The demand to go faster. The demand for more uptime. The demand to innovate. In this keynote, we will cover the Nutanix Developer Stack. Built from the foundat...
CloudEXPO has been the M&A capital for Cloud companies for more than a decade with memorable acquisition news stories which came out of CloudEXPO expo floor. DevOpsSUMMIT New York faculty member Greg Bledsoe shared his views on IBM's Red Hat acquisition live from NASDAQ floor. Acquisition news was announced during CloudEXPO New York which took place November 12-13, 2019 in New York City.
ShieldX's CEO and Founder, Ratinder Ahuja, believes that traditional security solutions are not designed to be effective in the cloud. The role of Data Loss Prevention must evolve in order to combat the challenges of changing infrastructure associated with modernized cloud environments. Ratinder will call out the notion that security processes and controls must be equally dynamic and able to adapt for the cloud. Utilizing four key factors of automation, enterprises can remediate issues and impro...