SYS-CON MEDIA Authors: Stackify Blog, Zakia Bouachraoui, Elizabeth White, Pat Romanski, Liz McMillan

Blog Feed Post

RCS : une deuxième jeunesse pour le SMS ?

 

Logo RCS*Pourquoi parler du SMS en 2018 ? C’est totalement dépassé, “has been” !

La montée en puissance des solutions de chat grand public comme WhatsApp, Messenger ou Wechat, l’arrivée de solutions professionnelles comme Workplace by Facebook ou Google HangOuts ont fait de l’ombre à l’ancêtre SMS.

Un nouveau standard de communication est relancé en 2018 et devrait décoller en 2019 : RCS, Rich Communication Services.

Il pourrait redonner une deuxième jeunesse au SMS et les entreprises doivent rapidement en comprendre les potentiels et les limites. Pourquoi ? C’est pour répondre à cette question que j’écris ce billet.

 

SMS, aujourd’hui

Le SMS (Short Message Service) est né au début des années 1990, en même temps que la téléphonie mobile 2G. A la grande surprise initiale des opérateurs téléphoniques, les usages du SMS se sont développés rapidement, en priorité dans le grand public. Comme les SMS utilisent la bande de communication de services SS7, ils n’ont aucun impact sur les capacités de transport de la voix. Ils ont rapidement représenté une importante source de revenus pour les opérateurs ; leur coût marginal était voisin de zéro et les marges... exceptionnelles.

En 2018, quelle est la plateforme de communication qui compte le plus grand nombre d’utilisateurs dans le monde ? Comme l’indique ce graphique, c’est… le SMS, devant la messagerie électronique, et loin devant les outils de chats tels que WhatsApp. Ces 4,7 milliards de personnes représentent 65 % de la population mondiale ; pas mal pour un outil qui à plus de 25 ans !

SMS numéro 1 mondial outils comm*

En France, l’ARCEP, qui publie tous les trimestres de remarquables études sur les outils de communication, indique que le nombre de SMS émis est raisonnablement stable ; il baisse, un peu, mais représente encore plus de 43 milliards de messages par trimestre, au même niveau qu’en 2012 quand ni WhatsApp ni Messenger n’existaient.

Nombre SMS France Q1 2018*

Arcep SMS Roaming*La libération du roaming en Europe a donné un coup de pouce aux SMS ; leur nombre a augmenté en 2017.

Résumons la situation actuelle du SMS :

  • Reste la plateforme de communication la plus utilisée.
  • Est sous le contrôle des opérateurs téléphoniques.
  • Leur rapporte beaucoup d’argent.
  • Son niveau d’utilisation commence à baisser.

La réponse trouvée par les opérateurs téléphoniques pour que cette manne d’argent ne se tarisse pas : proposer une solution plus adaptée aux attentes actuelles de leurs clients.

Elle a pour nom… RCS.

 

RCS, Rich Communication Services : les principes

RCS est une solution de communication de la même famille que SMS ; on peut dire, en simplifiant, que c’est SMS V2, qui profite des progrès réalisés par les technologies numériques de ces 25 dernières années.

Les éléments communs entre RCS et SMS :

Logo GSMA*

  • C’est un standard mondial du monde des télécoms : il est porté par GSMA, une association qui regroupe plus de 700 opérateurs télécoms et les principaux fournisseurs d’objets mobiles.
  • Les services RCS seront proposés par les opérateurs télécoms ; ce sont eux qui décident de joindre ou non le mouvement RCS. Cette carte montre une première liste des opérateurs RCS, début 2018. Depuis, d’autres opérateurs importants comme AT&T, China Telecom, Docomo, Singtel, Turkcell ou Verizon ont annoncé leur participation. En France, Orange et SFR sont les premiers inscrits.

Carte opérateurs RCS monde*

  • RCS est un service “universel”, comme le SMS ; il permet de communiquer avec tous les abonnés d’un opérateur qui propose RCS, sans avoir besoin d’obtenir l’autorisation de chaque client.
  • Le numéro de téléphone mobile est le seul identifiant nécessaire pour dialoguer avec un client ; 100 % des possesseurs d’un téléphone mobile sont joignables par RCS.
  • RCS permet un “roaming transparent” entre tous les opérateurs participants : je peux envoyer un message RCS à un client Telefónica depuis un mobile Orange sans surcoût.
  • Comme le SMS, RCS ne propose pas un chiffrement des messages de bout en bout, à l’inverse de beaucoup de messageries Chat.

Les nouveautés de RCS par rapport à SMS :

  • RCS est un outil de communication Internet, utilisant le protocole TCP/IP. Il fonctionne sur l’abonnement “données” des clients. Tous les usages Internet deviennent accessibles depuis RCS.
  • Ce qui saute aux yeux, ce que verra le client, c’est la richesse multimédia du message, principale différence par rapport au SMS. Cet exemple simple dans le transport aérien illustre bien les différences :
    • La personne qui reçoit le SMS ne peut pas l’utiliser comme carte d’embarquement et doit visiter le site Web du transporteur.
    • Le message RCS sert directement et immédiatement de carte d’embarquement : pas besoin de lancer une application sur son mobile, avec tous les risques de dysfonctionnements au dernier moment ! Prenant l’avion plus de 100 fois par an, je suis preneur de RCS, tout de suite.

SMS vs RCS*

  • RCS remet les communications gérées par les opérateurs télécoms au niveau d’ergonomie et de services des chats tels que WhatsApp. La concurrence entre ces deux familles de services devient frontale.
  • Le soutien fort de Google pour RCS sur Android : le “grand succès” de Google avec ses nombreuses applications de chat propriétaires est bien connu ! Google n’a jamais pu imposer une de ses solutions face à Facebook ou Apple. Google a mis toutes ses forces dans la promotion du standard RCS et espère amener les 85 % de possesseurs de smartphones dans le monde qui utilisent Android vers cette nouvelle plateforme universelle. Le nom choisi pour cette application par Google est très original : Chat !
  • Il existe une compatibilité descendante RCS vers SMS : un message RCS envoyé à une personne qui ne dispose que du SMS sera présenté comme un SMS normal.

Il existe pour le moment un grand absent dans cette famille RCS, Apple, qui dispose avec iMessage d’une application de qualité qui fédère très bien les fans de la pomme. Apple rejoindra RCS un jour : la question, c’est quand ? Dans 1 ou 2 ans ? Dans 5 ans ou plus ?

 

RCS : prévisions de croissance

L’année 2018 marque le véritable début de RCS ; quelles sont les perspectives de croissance de cette nouvelle solution de communication, qui, à priori, à beaucoup d’avantages ?

RCS accepted in Europe France leader*Les trois dimensions clefs de cette croissance sont :

  • Le nombre d’opérateurs télécoms qui propose RCS.
  • Le nombre d’utilisateurs du service RCS.
  • Le Chiffre d’Affaires que peut générer RCS.

Un petit “Cororico” : une étude menée par MobileSquared en Europe indique que c’est en France que l’intérêt pour RCS est le plus marqué, devant le Royaume Uni et l’Allemagne. Les Etats-Unis seraient moins enthousiastes que l’Europe sur cette technologie.

Nb opérateurs RCS 2022*Nombre d’opérateurs RCS : à mi 2018, ils sont environ 60 à proposer le service. GSMA prévoit que ce nombre devrait approcher 500 dès 2022. Cela représente l’immense majorité des opérateurs télécoms et tous les pays seraient donc couverts par ce service RCS.

Nombre d’utilisateurs RCS : Les chiffres dont je dispose viennent de GSMA et ne vont pas au delà de 2019. S’ils se confirment, ce serait une croissance exceptionnellement rapide ; RCS atteindrait en deux ans autant de personnes que Facebook Messenger, quand Messenger a mis huit années pour atteindre le chiffre du milliard d’utilisateurs.

Croissance MAU RCS* 2019

 


RCS from 60 to 90 $B*Chiffre d’Affaires des opérateurs
: le marché du SMS est important pour les opérateurs ; même s’il est en décroissance, il représente encore 60 milliards de dollars en 2017. GSMA estime que RCS permettra, non seulement de freiner cette décroissance, mais pourrait recréer une croissance forte : le Chiffre d’Affaires pourrait atteindre 90 milliards de dollars dès 2021, 50 % de plus qu’en 2017.

Même s’il faut être prudent devant des chiffres très optimistes, les entreprises peuvent faire l’hypothèse que RCS sera un succès ; elles doivent donc, rapidement, réfléchir aux usages potentiels de RCS dans leurs métiers.

 

RCS : les potentiels pour les entreprises

RCS ne va pas se substituer aux usages courriels ni remplacer les outils internes tels que Slack ou Workplace by Facebook.

Son domaine prioritaire d’usages sera certainement les échanges B2C, des entreprises vers leurs clients particuliers. Pour ces échanges, RCS a de nombreux avantages pour les entreprises :

  • Pas besoin pour les clients de se preinscrire (opt-in) ; toute personne qui dispose d’un numéro de téléphone mobile est joignable par RCS.
  • 95 % des personnes lisent leurs SMS ; ce pourcentage devrait rester le même avec RCS.
  • Le basculement en mode dégradé SMS est toujours possible.
  • Les clients n’ont pas besoin d’installer une application mobile de plus pour chaque entreprise.
  • Les entreprises de toute taille, dans tous les pays peuvent utiliser RCS sans compétences fortes en informatique.

Pour les clients particuliers, les avantages de RCS sont encore plus évidents. L’exemple de la compagnie aérienne déjà cité permet de mieux illustrer ces bénéfices :

Exemple RCS professionnel*

  • Passage d’un mode de communication message à un mode conversationnel. On peut proposer des actions, des échanges. Les premiers cas d’usages montrent qu’il y a en moyenne 9 interactions par conversation.
  • Dimension multimédia : possibilité d’afficher des images, des vidéos, des QR codes…
  • Niveau élevé de confiance : l’émetteur est clairement identifié par son nom, son logo… contrairement aux SMS.

RCS exemple Booking.com*Les secteurs d’activités qui peuvent tirer profit de RCS sont très nombreux. Les premières entreprises à déployer RCS sont en priorité dans les activités suivantes :

  • Commerce, en particulier beauté et santé.
  • Restauration, restauration rapide
  • Hôtellerie, plateformes de réservation comme cet exemple de Booking.com.
  • Les opérateurs de télécoms.
  • Les acteurs du sport.
  • ….

Les entreprises qui seront les premières à investir sur RCS bénéficieront d’un avantage concurrentiel intéressant : nouveaux services, notoriété, image de modernité...

 

RCS : questions en suspens


Comme toute nouvelle solution numérique, les prévisions de croissance annoncées peuvent ne pas se confirmer ; les échecs de Google dans le domaine de la messagerie instantanée sont là pour le confirmer.

AdS DPC failure plane down 175093110Trois autres facteurs peuvent ralentir la croissance de RCS :

  • Des facturations déraisonnables par les opérateurs. Comment remplacer la facturation au message en SMS dans le cas de RCS qui fonctionne par conversations ?
  • La réticence d’Apple à proposer RCS pour iOS.
  • Une mauvaise compréhension des potentiels et des usages possibles de RCS par les entreprises.

 

Résumé

RCS, le nouveau standard opérationnel de communication de messages enrichis, est opérationnel et commencera à être utilisé en 2019.

RCS ne sera pas la “panacée universelle” et ne va pas réduire les usages des solutions Chat grand public ou professionnel, ce sera une option de plus.

Les entreprises doivent aujourd’hui analyser la solution RCS, trouver quelques premiers usages potentiels vers leurs clients pour être prêtes à accélérer si le succès de RCS se confirme.

 

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.

Latest Stories
As you know, enterprise IT conversation over the past year have often centered upon the open-source Kubernetes container orchestration system. In fact, Kubernetes has emerged as the key technology -- and even primary platform -- of cloud migrations for a wide variety of organizations. Kubernetes is critical to forward-looking enterprises that continue to push their IT infrastructures toward maximum functionality, scalability, and flexibility. As they do so, IT professionals are also embr...
As you know, enterprise IT conversation over the past year have often centered upon the open-source Kubernetes container orchestration system. In fact, Kubernetes has emerged as the key technology -- and even primary platform -- of cloud migrations for a wide variety of organizations. Kubernetes is critical to forward-looking enterprises that continue to push their IT infrastructures toward maximum functionality, scalability, and flexibility. As they do so, IT professionals are also embr...
The Japan External Trade Organization (JETRO) is a non-profit organization that provides business support services to companies expanding to Japan. With the support of JETRO's dedicated staff, clients can incorporate their business; receive visa, immigration, and HR support; find dedicated office space; identify local government subsidies; get tailored market studies; and more.
While a hybrid cloud can ease that transition, designing and deploy that hybrid cloud still offers challenges for organizations concerned about lack of available cloud skillsets within their organization. Managed service providers offer a unique opportunity to fill those gaps and get organizations of all sizes on a hybrid cloud that meets their comfort level, while delivering enhanced benefits for cost, efficiency, agility, mobility, and elasticity.
Kubernetes as a Container Platform is becoming a de facto for every enterprise. In my interactions with enterprises adopting container platform, I come across common questions: - How does application security work on this platform? What all do I need to secure? - How do I implement security in pipelines? - What about vulnerabilities discovered at a later point in time? - What are newer technologies like Istio Service Mesh bring to table?In this session, I will be addressing these commonly asked ...
The KCSP program is a pre-qualified tier of vetted service providers that offer Kubernetes support, consulting, professional services and training for organizations embarking on their Kubernetes journey. The KCSP program ensures that enterprises get the support they're looking for to roll out new applications more quickly and more efficiently than before, while feeling secure that there's a trusted and vetted partner that's available to support their production and operational needs.
Skeuomorphism usually means retaining existing design cues in something new that doesn’t actually need them. However, the concept of skeuomorphism can be thought of as relating more broadly to applying existing patterns to new technologies that, in fact, cry out for new approaches. In his session at DevOps Summit, Gordon Haff, Senior Cloud Strategy Marketing and Evangelism Manager at Red Hat, discussed why containers should be paired with new architectural practices such as microservices rathe...
In a recent survey, Sumo Logic surveyed 1,500 customers who employ cloud services such as Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure, and Google Cloud Platform (GCP). According to the survey, a quarter of the respondents have already deployed Docker containers and nearly as many (23 percent) are employing the AWS Lambda serverless computing framework. It's clear: serverless is here to stay. The adoption does come with some needed changes, within both application development and operations. Th...
xMatters helps enterprises prevent, manage and resolve IT incidents. xMatters industry-leading Service Availability platform prevents IT issues from becoming big business problems. Large enterprises, small workgroups, and innovative DevOps teams rely on its proactive issue resolution service to maintain operational visibility and control in today's highly-fragmented IT environment. xMatters provides toolchain integrations to hundreds of IT management, security and DevOps tools. xMatters is the ...
With the rise of Docker, Kubernetes, and other container technologies, the growth of microservices has skyrocketed among dev teams looking to innovate on a faster release cycle. This has enabled teams to finally realize their DevOps goals to ship and iterate quickly in a continuous delivery model. Why containers are growing in popularity is no surprise — they’re extremely easy to spin up or down, but come with an unforeseen issue. However, without the right foresight, DevOps and IT teams may lo...
DevOps is under attack because developers don’t want to mess with infrastructure. They will happily own their code into production, but want to use platforms instead of raw automation. That’s changing the landscape that we understand as DevOps with both architecture concepts (CloudNative) and process redefinition (SRE). Rob Hirschfeld’s recent work in Kubernetes operations has led to the conclusion that containers and related platforms have changed the way we should be thinking about DevOps and...
When you're operating multiple services in production, building out forensics tools such as monitoring and observability becomes essential. Unfortunately, it is a real challenge balancing priorities between building new features and tools to help pinpoint root causes. Linkerd provides many of the tools you need to tame the chaos of operating microservices in a cloud native world. Because Linkerd is a transparent proxy that runs alongside your application, there are no code changes required. I...
Kubernetes is an open source system for automating deployment, scaling, and management of containerized applications. Kubernetes was originally built by Google, leveraging years of experience with managing container workloads, and is now a Cloud Native Compute Foundation (CNCF) project. Kubernetes has been widely adopted by the community, supported on all major public and private cloud providers, and is gaining rapid adoption in enterprises. However, Kubernetes may seem intimidating and complex ...
Between the mockups and specs produced by analysts, and resulting applications built by developers, there exists a gulf where projects fail, costs spiral, and applications disappoint. Methodologies like Agile attempt to address this with intensified communication, with partial success but many limitations. In his session at @DevOpsSummit at 19th Cloud Expo, Charles Kendrick, CTO at Isomorphic Software, presented a revolutionary model enabled by new technologies. Learn how business and develop...
"There is a huge interest in Kubernetes. People are now starting to use Kubernetes and implement it," stated Sebastian Scheele, co-founder of Loodse, in this SYS-CON.tv interview at DevOps at 19th Cloud Expo, held November 1-3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.